Topsite
Le forum est officiellement ouvert.
Nous vous demandons de fournir au moins dix lignes lors de vos RP.
Le RP se déroule actuellement en 2040.
Les doubles-comptes sont autorisés sans condition jusqu'au 2 mai inclus.
Derniers sujets
» Celeste Johnson [100%]
Ven 2 Juin 2017 - 18:28 par Celeste Johnson

» [Mission 1] Convocation
Mar 18 Avr 2017 - 15:08 par Amelia Bingtreah

» [Inscriptions] Mission n°1
Jeu 13 Avr 2017 - 16:01 par Ace Argone

» Patch de version 1.01
Mer 12 Avr 2017 - 18:19 par Ace Argone

» U.S. Bank Stadium
Mer 12 Avr 2017 - 18:00 par Maître du Jeu

» City Hall
Mer 12 Avr 2017 - 17:55 par Maître du Jeu

» Central Library
Mer 12 Avr 2017 - 17:54 par Maître du Jeu

» Bestiaire
Mer 12 Avr 2017 - 14:29 par Maître du Jeu

» PNJ importants
Mer 12 Avr 2017 - 14:19 par Maître du Jeu


Partagez | 

Andrew [Terminé]


Mer 5 Avr 2017 - 23:23

HRP : Le RPGiste


Comment avez-vous connu Less Is More ? : Grâce à forumactif.
Quelle(s) est/sont la/les raison(s) de votre inscription ? : Un système de jeu intéressant.
Est-ce un changement de personnage ? : Non.
Est-ce un double-compte ? : Non.
Quelque-chose à rajouter ? : Je cherchais du post-apo zombies, mais je suis tombé sur ce forum. L'univers est pas mal.

RP : Le personnage


Identité


Réelle identité : Andrew Carlson
Date de naissance : 5 juillet 2003 (soit 37 ans)
Nationalités : Double nationalité : japonaise et américaine.
Ancienne profession : Éclairagiste
Raison de la présence aux USA : Natif (adopté)

Description rapide



La solitude est son amie la plus précieuse dans ce monde où les hommes s’entre-tuent. Andrew ne peut compter que sur lui-même. Son goût pour l’indépendance l’a rendu débrouillard et a cultivé son esprit rebelle. Il est attaché à sa liberté, aussi bien d’expression que de mouvement. Il n’a pas de mépris pour les règles et les formes d’autorité, mais il n’apprécie qu’on lui donne des ordres. Homo homini lupus. Andrew n’espère plus grand-chose de cette vie où la cruauté règne en maître. Les hommes ne lui inspirent que de la méfiance.

Cependant, Andrew n’est pas associable, mais il n’aime pas attirer l’attention sur lui. Il est discret et aime s’effacer dans le décor. Il dispose pourtant de compétences qui peuvent faire de lui un membre important dans une communauté. Même s’il a rapidement mis un terme à ses études, il n’en demeure pas moins intelligent et réfléchi.

Andrew est une personne neutre, c’est-à-dire, qui ne tend ni vers le bien ni vers le mal. Il peut tout aussi se bien se montrer charitable et généreux, que violent et sans-pitié avec les gens qui méritent sa colère. Andrew n’est pas tête-en-l’air, insouciant, il ne vit pas au jour le jour. Au contraire, il a toujours été terre-à-terre et sérieux.

D’un point de vue physique, Andrew a une allure élancée et svelte. Il avoisine le mètre quatre-vingt. Ses cheveux sont noirs. Il a grandi aux Etats-Unis, mais Andrew a été adopté par un couple américain. Il a certes l'apparence d'un japonais, mais il n'a aucun accent et il s'est parfaitement adapté à la culture américaine. De plus, Andrew possède de nombreux tatouages sur le corps, en particulier au niveau du torse, du dos et des bras.

Enfin, notre homme a tendance à insulter, jurer, plus que nécessaire, mais c’est un homme droit, juste, franc, honnête et loyal.

Histoire rapide



Une voiture roule à vive allure dans la nuit noire et ralentit progressivement au milieu d’une rue déserte. Son conducteur lâche une série d’injures à l’encontre de son véhicule. La jauge d’essence n’était pas pleine, mais il y avait encore assez d’essence pour rouler une bonne petite heure. Le problème ne venant visiblement pas de là, l’homme était contraint de sortir. Il se tourna vers la banquette arrière, là où se trouvait une personne allongée et en souffrance, une femme plus exactement. Cette dernière se réveilla sous le son de la voix de son compagnon de voyage.

« Je reviens, Penny. Cette putain de bagnole refuse de rouler. »

Ceci dit, il sortit afin d’examiner de plus près le moteur. A peine le capot soulevé que son visage se décomposa. Il n’y avait pas besoin d’être mécanicien ou garagiste pour comprendre que l’engin était out. Dépité, le blondinet se massa l’arrière du crâne, l’air indécis sur ce qu’il lui restait à faire maintenant. Ce n’était pas comme s’il avait le choix, il devait abandonner ce moyen de transport. Il marcha rapidement en direction de la porte arrière puis l’ouvrit. Penny croisa son regard, tenta avec difficulté de s’asseoir puis demanda, inquiète.

« Que se passe-t-il, Andrew ? »

« La bagnole est h.s. On doit continuer à pieds. Mais t’inquiètes pas, on n’est plus très loin, enfin, je crois. »

« Pourquoi tu ne m’as pas abandonné là-bas ? Tu aurais dû me laisser. Mes heures sont comptées. »

Andrew observa son ancienne petite-amie, muet. Ils s’étaient rencontrés lors d’une soirée avant que le monde ne dégénère. Ils vivaient le bonheur parfait : sorties et voyages en couple, projets en route comme se marier ou faire un bébé. Les problèmes démographiques n’entachaient pas leur relation jusque ce que tout dérape, jusqu’à l’apparition des purges. Leur petit monde tout rose fut brisé par la soudaine instabilité du monde. Il fallait survivre, parfois se battre pour avoir de quoi manger. Lassés d’arpenter les routes et vivre en nomade, sans savoir de quoi serait fait demain, Andrew et Penny rejoignirent un groupe qui tenait plus du gang que de la démocratie.

Ces êtres, qui s’étaient jurés de vivre ensembles jusqu’à ce que la mort les sépare, s’éloignèrent progressivement l’un de l’autre. Penny s’était entiché du leader de la communauté dont ils faisaient désormais parti. Un chef charmant et charismatique, mais qui n’hésitait pas à piller et à se montrer violent face à ceux qui ne respectaient pas ses règles. Andrew fut le spectateur du rapprochement entre Penny et cet homme. Ce dernier n’eut aucun scrupule à lui voler sa bien-aimée. Dévasté, notre homme devint solitaire, n’osa plus adresser la parole à son ex-amour et se contenta de faire les tâches qu’on lui assignait au sein du groupe.

Ce qui ramena Andrew et Penny l’un vers l’autre fut un événement bien particulier. La violence et la terreur que faisait le leader du gang autour de lui et sur les autres communautés dans les régions voisines lui créèrent de nombreux ennemis. Une guerre, de feu et de sang, éclata. Un groupe ennemi attaquait afin de faire tomber le tyran et les siens. Refusant de participer à cette bataille, Andrew profita du chaos pour se faire la malle. Cependant, lors de l’exécution de son plan, il tomba sur Penny, aux prises avec un assaillant. Blessée par balle, elle faillit être abattue par un second tir avant que son vieux compagnon ne s’interpose.

Andrew parvint à neutraliser l’adversaire. Ensuite, deux choix lui firent face. Penny avait besoin de soins médicaux, mais leur infirmerie était au cœur de la bataille qui faisait rage non loin. Soit il la laissait à une mort certaine. Soit il tentait de l’emmener vers sa destination : un campement à Minneapolis. Précipitamment, ils volèrent une voiture et partirent loin du combat.

« Je voulais te dire que j’étais désolé. Je t’ai fait du mal... »

Elle parlait sûrement du fait qu’elle l’ait trompé avec l’autre. Andrew préférait rester silencieux. Il savait qu’il était tout autant coupable. Il n’avait pas agi en homme. Il n’avait pas essayé de s’opposer à l’autre ordure. Cependant, le passé était le passé. Il préférait se concentrer et avancer rapidement, Penny sur le dos. Heureusement que sa blessure n’avait touché aucun point vital et que la balle était ressortie. Elle n’aurait pas survécu à pareil trajet dans le cas contraire.

Au détour d’un passage, Andrew entendit des voix et le bruit d’un moteur qu’on arrête. Il s’arrêta derrière le pan d’un mur, déposa Penny, puis observa le cortège. Trois hommes et deux femmes sortirent du véhicule. Ils ne paraissaient pas venir du même endroit qu’eux. En revanche, ils étaient armés. Andrew resta dans l’ombre, à l’affût. Ces inconnus paraissaient être en quête de ravitaillement ou de quelque chose d’autre. Mais peu importait l’ancien éclairagiste, leur voiture l’intéressait. Il attendit qu’ils furent suffisamment éloigner de leur moyen de locomotion pour sortir de sa cachette. Son plan était simple. Leur piquer leur bolide pour mener au plus vite Penny au campement.

Il ne voulait pas prendre le risque de tomber sur des gens dangereux. Les hommes n’étaient plus ce qu’ils étaient. A pas feutrés et sur le qui-vive, il réussit à s’approcher, puis commença à tenter un crochetage. L’opération dura une trentaine de secondes avant un déclic sonore. Andrew sourit et voulut se féliciter, mais il perçut le bruit d’une arme dont on retire le cran de sûreté. Il n’eut pas le temps de se retourner qu’il ouït.

« Lève doucement tes mains vers le ciel. » Andrew s’exécuta sans rechigner. « Maintenant, recule de la voiture et pose tes bras sur le capot. » Une fois allongé sur l’avant de la voiture, l’inconnu s’exclama. « Les gars, j’ai attrapé un voleur. »

Les autres membres arrivèrent vite, félicitèrent leurs compagnons puis échangèrent tour à tour ce qu’ils allaient faire du nouvel arrivant. Toutefois, comme le temps était compté, Andrew n’eut pas la patience d’attendre la fin de leur débat.

« S’il vous plaît, écoutez moi ! J’ai une blessée avec moi, elle a besoin de soins.  Aidez-moi, s’il vous plaît. » implora-t-il.

« Et où est donc cette soi-disant blessée, je ne la vois pas avec toi. » dit l’une des femmes. « Qui me dit que ce n’est pas un mensonge ? »

« Pourquoi mentir ? Elle est là-bas, de ce côté, vous la trouverez là. » affirma Andrew en pointant du doigt l’endroit où il s’était dissimulé précédemment.

« Rachel, Douglas, allez jeter un coup d’œil. Faites attention, il n’est peut-être pas tout seul. » déclara un homme à forte carrure.

Les deux cités acquiescèrent et se déplacèrent la direction pointée par Andrew, sur leurs gardes. Ils trouvèrent bien ensuite Penny, au bord de l’inconscience. Ils tentèrent de l’amener au plus vite sans lui faire trop de mal.

« Le mec a raison, c’est une blessée par balle. On doit l’amener au campement au plus vite ! » cria Rachel à ses compagnons.

« Vous êtes de Minneapolis ? » demanda Andrew.
« Ouais, comment le sais-tu ?  » demanda Douglas.

« C’était notre destination... » répondit simplement Andrew, avec une légère anxiété dans la voix.

« Ne t’inquiètes pas, elle sera entre de bonnes mains, nous avons un médecin. Et Douglas va lui appliquer les premiers soins» dit Rachel qui avait perçu la peur du japonais.

Ce dernier était certain que Penny allait vivre. Toutefois, il ne serait pas là pour la voir lorsqu’elle sera sur pieds. Il n’était pas encore prêt à rejoindre un autre groupe et à suivre de nouvelles règles. Il profita d’un moment où les regards n’étaient plus posés sur lui pour fuir les survivants qu’il venait de rencontrer. Peut-être qu’ils les reverraient un jour. Peut-être pas.


Préférence pour le tutoriel


L'exploration.


Dernière édition par Andrew Carlson le Jeu 13 Avr 2017 - 15:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 6 Avr 2017 - 10:22
Bienvenue sur Less Is More Andrew et merci pour les compliments !

Ta présentation est fluide et on sent l'atmosphère que l'on cherche sur le forum. Je valide donc le tout sans souci, bravo !

Accéder à ton tutoriel

N'hésite pas si tu as la moindre question, et n'oublie pas de jeter un oeil aux Skype et Discord de la communauté ! Bon jeu sur Less Is More.

PS : 10 XP bonus conformément à la news d'ouverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andrew [Terminé]

Page 1 sur 1

Less Is More :: Préface :: Présentations :: Présentations en cours
Sauter vers: