Topsite
Le forum est officiellement ouvert.
Nous vous demandons de fournir au moins dix lignes lors de vos RP.
Le RP se déroule actuellement en 2040.
Les doubles-comptes sont autorisés sans condition jusqu'au 2 mai inclus.
Derniers sujets
» Celeste Johnson [100%]
Ven 2 Juin 2017 - 18:28 par Celeste Johnson

» [Mission 1] Convocation
Mar 18 Avr 2017 - 15:08 par Amelia Bingtreah

» [Inscriptions] Mission n°1
Jeu 13 Avr 2017 - 16:01 par Ace Argone

» Patch de version 1.01
Mer 12 Avr 2017 - 18:19 par Ace Argone

» U.S. Bank Stadium
Mer 12 Avr 2017 - 18:00 par Maître du Jeu

» City Hall
Mer 12 Avr 2017 - 17:55 par Maître du Jeu

» Central Library
Mer 12 Avr 2017 - 17:54 par Maître du Jeu

» Bestiaire
Mer 12 Avr 2017 - 14:29 par Maître du Jeu

» PNJ importants
Mer 12 Avr 2017 - 14:19 par Maître du Jeu


Partagez | 

Alexander Pierce [100%]


Sam 4 Mar 2017 - 1:26

HRP : Le RPGiste


Comment avez-vous connu Less Is More ? : Via le fondateur.
Quelle(s) est/sont la/les raison(s) de votre inscription ? : Le contexte original et qui promet énormément, j'ai hâte de voir ce qu'il en sera par la suite ! Et l'envie de me poser sur un forum RP naissant, ce qui est plus simple pour se familiariser avec les membres(^^).
Est-ce un changement de personnage ? : Nope.
Est-ce un double-compte ? : Non plus.
Quelque-chose à rajouter ? : Le travail réalisé sur le codage, le design et bien évidemment le contexte est juste énormissime ! Wink

Petit PS : Désolé pour le "pavé César" que vous devrez lire, que ce soit pour la description de mon protagoniste ou pour son histoire sa trame narrative.
En effet, vu que je n'avais pas trop d'idées concernant le personnage et son passé, j'ai préféré me concentrer sur un événement récent de sa vie, et ainsi justifier sa venue à Minneapolis de cette manière. Si cela ne convient pas, je pourrai corriger tout ça sans aucun souci ! Smile
Petit PS N°2 : Désolé également pour le caractère "familier" de ce qui suit, familier dans le sens où cette histoire n'a pas énormément changé depuis CLR. J'ai toutefois apporté quelques modifications, notamment concernant le personnage et sa situation.

Bref ! Bonne lecture ! Very Happy


RP : Le personnage


Identité


Réelle identité : Alexander Pierce
Date de naissance : 19 Décembre 2002 (38 ans)
Nationalité : Franco-britannique
Raison de la présence aux USA : S'est installé aux États-Unis, à Chicago, suite à une offre professionnelle. Il a par la suite pu intégrer le CPD, le "Chicago Police Department", obtenant après quelques années de service le grade de lieutenant.

Description rapide


Marchant hâtivement dans les rues de Chicago, un individu conversait avec une personne mystérieuse, son téléphone portable vissé à l'oreille...

« Au fait, Melvin, j’crois que j’ai un souci… lâcha l’inquiet d'une voix légèrement tremblante.
- Quoi ? lui répondit la voix à l’autre bout du fil.
- Je crois qu'un type me suit depuis quelques mois... Je n'sais pas qui il est mais il ne veut pas me lâcher !
- T’as essayé de lui faire peur, quelque chose comme ça ?
- Ouais, mais il s’en fout ! Il s’obstine !
- Tu n'as aucune info sur lui ? Son nom, son boulot, quelque chose ?
- J’te l’ai dit : j’le connais pas ce mec !
- A quoi il ressemble ?
- Il… euh…
L’homme se frotta le crâne et, tout en traversant le centre commercial Water Tower Place, décrivit son poursuivant Il est plutôt grand, j’dirais un mètre quatre-vingt, quatre-vingt-cinq. Le visage ovale, avec une barbe taillée façon Robert Downey Junior, tu vois ?
- Hm… répondit son interlocuteur, perplexe.
- Quoi, t'as jamais vu les films Iron Man ?  
- Si, mais j'ai zappé... Bref, continue…
- Cheveux courts noirs coiffés en bataille, des yeux bleu clair intimidants, on dirait qu’il peut te transpercer rien qu’en te regardant ! Insondable, impassible, il paraît toujours neutre.
- Attends, ça m’dit quelque chose… Il porte pas généralement des vêtements noirs ou gris, genre manteau long tombant jusqu’aux genoux, des espèces de lunettes de soleil parfois, des gants noirs ?
- Ouais, c’est lui !
Il marqua une courte pause avant de sursauter Ah j’me souviens : j’ai pu le prendre en photo une fois, je te l’envoie… »

En quelques clics, il transféra une photo légèrement floutée de son traqueur à son interlocuteur. Celui-ci, une fois qu’il l’eût reçue, ne dit plus un mot, pensif.

« Alors, alors ? s'inquiéta-t-il, attendant une réponse de l'homme à l'autre bout du fil.
- T’es mal, Adrian… déclara-t-il après un profond soupir qui en disait long.
- Quoi ?! Quoi ?! s’exclama le dénommé Adrian.
- Ce type s’appelle Alexander Pierce, il était lieutenant dans la police de Chicago il y a quatre ans. Mais pas un lieutenant planqué derrière un bureau, tu vois. C’était un agent spécial, chargé des missions et des interventions délicates…
- Oh merde !
- Ouais, "merde" comme tu dis…
lâcha Melvin, désemparé. Il a quitté son taf après une histoire avec sa hiérarchie, depuis il est sans emploi… Je n’ai pas beaucoup d’informations sur lui, mais certains le trouvaient intimidants, une façade sans doute afin d’avoir toujours ce côté solennel. Il imposait le respect auprès de ses collègues d’ailleurs.
- Bon sang, qu’est-ce que je vais faire ?!
- Fais le mort…
- T’es cinglé, il me suit à la trace ! D’ici une semaine, je n’aurai plus besoin de "faire" le mort ! »


Melvin, conscient du danger que représentait cet Alexander Pierce, était incapable de rassurer son acolyte. Après tout il ne pouvait rien faire pour l’aider : ses agissements devaient rester secrets, personne ne devait savoir… Il soupira à nouveau et reprit :

« Bon, écoute… Rentre chez et toi et fais le mort. J'te donne rendez-vous dans une semaine, près du bar "The Encounter". Je t'appellerai quand tu y seras, ça t'va ?
- Putain, fais chier !
s’exclama Adrian, paniqué par la situation épineuse.
- Respire, Adrian… Et n'oublie pas : fais le mort. A plus. »

Sur ces mots, le trafiquant de drogue raccrocha, laissant ainsi le criminel seul au beau milieu des passants qui allaient et venaient dans la galerie marchande. Il se retourna à plusieurs reprises et fixa au hasard différents individus dans la foule, s’assurant que personne ne le suivait ou ne l’épiait. *Bordel, j’deviens parano !* songea-t-il en rangeant son téléphone portable avant de se hâter vers la bouche de métro la plus proche. Melvin avait peut-être raison : il serait plus en sécurité chez lui, au calme ?

Mais… caché parmi les habitants de Chicago, une silhouette l’observait fixement… *Je te tiens…*


Histoire rapide Trame narrative


« Ouah… bâilla l’adolescente avant de se frotter les yeux. Je suis claquée !
- Va dormir dans ce cas
répondit Alexander en empilant les deux assiettes sur la table. Je vais finir de ranger tout ça. Puis je terminerai deux, trois trucs avant d’aller me coucher.
- D’ac’ ! Allez, plus qu’une journée au lycée et c’est le week-end ! La jeune fille se leva de table, embrassa son père et termina Bonne nuit p’pa ! A d’main !
- Bonne nuit Max', fais de beaux rêves. »

La dénommée Maxine quitta alors la pièce et s’isola dans sa chambre, laissant son paternel seul dans la salle à manger. D’un geste lent, il apporta les assiettes dans la cuisine avant de se diriger vers la salle de bain. Immobile devant le miroir, il scrutait son reflet avec attention, fixant son regard déterminé. Il était temps…


##### ELLIPSE #####


Chicago, trois heures du matin. Tandis que la grande majorité des habitants de la ville étaient déjà en train de dormir bien au chaud chez eux, un homme d'une trentaine d'années affrontait une pluie battante, se dirigeant rapidement vers l'abri le plus proche. Il trouva refuge sous une ruelle mal éclairée recouverte d'un plafond de verre, à quelques mètres d’un des bars du centre commercial, le "The Encounter". Trempé par l'orage, il éternua à trois reprises, se frotta les bras et se mit à grommeler. Plongeant la main dans son manteau, il récupéra son téléphone portable et, après l'avoir déverrouillé, jeta un coup d’œil autour de lui. Personne.
Soudain...

*Vrrrr...* *Vrrrr...* *Vrrrr*

Le téléphone vibra quelques secondes. Un numéro masqué et pourtant l'inconnu savait qui le contactait. Il prit une grande inspiration et décrocha :

« Allô ?
- C’est moi, Adrian.

- Ouais, "re" répondit le dénommé Adrian qui, malgré la voix étouffée à l’autre bout du fil, reconnut son interlocuteur.
- Tu es seul ?
- Oui, tout va bien...
- Super… t’as du nouveau pour Alexander Pierce ?
- Non, rien du tout depuis une semaine…

- Il a dû lâcher l’affaire, c’est parfait… On va pouvoir reprendre le cours de choses. Il marqua une courte pause et poursuivit Tu te souviens de ce que je t’ai demandé ?
- Ouais mais j’espère que ton plan paye bien !
- Crois-moi : ce petit trafic va nous rapporter gros ! Mais j'ai des soucis avec le boss du gang rival, du coup j'ai besoin d'un intermédiaire...
- Et c'est moi que tu appelles pour faire ça. Sérieux, Melvin : j'vais m'faire buter !
- T'inquiète pas !
s’exclama Melvin, tentant de rassurer son "sbire". Ils ne sont pas obligés de savoir que tu bosses pour moi ! Et il est là le but, justement !
- Pfff... t'as intérêt à me remercier pour ce job...
soupira-t-il. »

Tandis que le criminel était au téléphone avec son employeur, une ombre se faufila jusqu’à lui avant de venir se dissimuler à l’angle de la ruelle, derrière des containers à ordures. Il se pencha légèrement sur le côté et scruta la scène, attentif. A n'en pas douter, il s'agissait bien d'Adrian Moreau, un criminel accusé de nombreux délits et recherché activement par le CPD. En le reconnaissant, l'espion se mit à trembler.

« Enfin… enfin je te tiens ! murmura-t-il avant de se glisser derrière le second container. »

Poussé par ses pulsions vengeresses, l’inconnu s’approcha silencieusement, longeant petit à petit les poubelles. Mais au moment de s’accroupir de nouveau pour écouter la conversation, un chat prit peur en le voyant et s’enfuit après avoir lâché un miaulement rauque et agressif. Dans sa précipitation, le félin percuta un tas de caisses et le tout fit un boucan terrible qui ne manqua pas d’alerter l’homme au milieu de la ruelle.

« Bordel c’était quoi ça ?!
- Qu’est-ce qu’il se passe ? s’exclama Mevlin, inquiet à l’autre bout du fil.
- J’te rappelle ! »

Adrian raccrocha brutalement et rangea son téléphone dans son manteau. Sans perdre une seconde, il s’élança dans la ruelle et se mit à courir aussi vite que possible, souhaitant mettre de la distance entre la source du bruit et lui. Voyant que la situation dérapait, l’inconnu se redressa vivement et aperçut le fuyard bifurquer au bout de la rue.
Ni une ni deux, l’individu se mit à la poursuite de sa cible. Les deux hommes atteignirent une place vide, au bout de laquelle se dressait un grillage séparant la ruelle d'une autre. Sans se soucier de son poursuivant, le criminel escalada l’obstacle avant de redescendre lourdement sur la route et de continuer sa course. L’inconnu fit de même et, après une réception plus ou moins parfaite, talonna Adrian. Celui-ci, qui cherchait autour de lui une entrave assez conséquente pour semer son opposant et s’enfuir, profita d’une ouverture sur sa gauche pour s’engouffrer dans une autre ruelle.

« Si tu crois pouvoir m’échapper… »

Le mystérieux individu fit de même, fixa du regard sa cible qui emprunta un escalier menant au toit de l’immeuble à proximité, puis entreprit à son tour l’escalade, ponctuant par la même occasion sa phrase :

« … tu te trompes lourdement ! »

Lorsqu’ils furent arrivés sur les toits, nos deux individus continuèrent leur course-poursuite une trentaine de secondes.

« Putain, mais t’es qui ?! Qu’est-ce que tu m’veux ?! lâcha l’essoufflé qui ne parvenait pas à se débarrasser de ce poursuivant. »

Mais ce dernier demeura silencieux. Il ne connaissait ni son identité, ni la raison pour laquelle il le traquait depuis maintenant une dizaine de minutes.

Tout à coup, sans faire attention où il posait les pieds, Adrian marcha sur la verrière qui recouvrait une partie de la galerie marchande. Bien évidemment, son poids ne lui permit pas de passer sans encombre, si bien que la vitre se brisa en mille morceaux, entraînant le pauvre homme dans sa chute.

Blessé et désormais immobilisé, le criminel en fuite constata l’étendue des dégâts : des bris de verre s’étaient fichés dans sa jambe. Il était pris au piège. Après avoir rampé sur quelques centimètres, il releva la tête et vit alors l’ombre qui le toisait.

« Bordel ! Mais t’es qui toi ? »

La silhouette, jusqu’ici cachée par l’obscurité, se pencha vers le blessé, révélant son visage. Soudain, quelque chose fit tilt dans son esprit. Rapidement, son cerveau recolla les morceaux et arriva à la conclusion suivante :

« Ale… Alexander Pierce ?
- Tout juste.
- Bon sang… ngh…
lâcha le criminel en serrant sa jambe qui, recouverte de plaies sanguinolentes, le faisait terriblement souffrir. »

Alexander écarta le pan droit de son manteau et approcha la main du holster sanglé à son épaule. Il s’empara d’un pistolet muni d’un silencieux long.

« Non ! s’exclama Adrian en levant les bras en signe de reddition. Pitié, me tue pas !
- "Pitié" ?
- Oui, j’t’en supplie !
- ... Chloé Hamilton
lâcha-t-il sans se soucier de l'incohérence que cela pouvait avoir.
- Hein ?! »


Sur ces mots, Alexander pointa la bouche de son arme à feu sur la jambe encore valide du blessé et tira une balle de sang-froid. Adrian hurla de douleur avant de se tordre dans tous les sens.

« Aaaaaah ! Pitié !!
- La ferme ! Je vais te poser une seule et unique question ! Te souviens-tu du 5 novembre 2037 ?
- Qu… quoi ?
- Le 5 novembre 2035 !! Ça ne te rappelle rien ?
- Je… ngh… je ne sais p… »


Sans lui laisser le temps d’achever sa phrase, le vengeur se rapprocha subitement d’Adrian et, à l’aide son avant-bras, lui bloqua la gorge.

« Tu ne te souviens pas ?! hurla-t-il en sortant de sa poche la photo d’une jeune femme souriante. Cette femme, elle ne te dit rien ?!
- Argh ! Je ne sais… plus ! répondit-il en détournant le regard.
- Chloé ! Chloé Hamilton ! Regarde son visage et ose me dire que tu ne te souviens pas d’elle ! »

Au fur et à mesure que les secondes s’écoulaient, Alexander sentait son cœur s’emplir de haine et de colère. L’événement qui s’était produit il y a trois ans de cela continuait encore de le hanter. Le chaos qui régnait désormais dans le monde n'épargnait personne. La surpopulation étant devenu un problème majeur, beaucoup d'individus se sont mis en tête de réduire la masse humaine par leurs propres moyens... Au début, ces extrémistes ciblèrent des personnes malades et en mauvaise santé, estimant que les soigner représentait un coût inutile. Après tout : pourquoi diable dépenser de l'argent et épuiser les ressources à disposition pour des hommes et femmes qui finiraient par mourir d'ici une dizaine d'années ?

Mais par la suite, certains décidèrent de sélectionner des individus au hasard... Et parmi les victimes de ces idiots, Chloé Hamilton, la femme de notre protagoniste. Agressée par cet homme, laissée pour morte et retrouvée de justesse par des passants, la pauvre fut plongée dans un coma artificiel. Mais après de nombreux diagnostics, les médecins savaient que son état était critique. A leur tour, ils choisirent de suivre le mouvement : à quoi bon garder en vie une personne qui serait incapable de se réveiller ?

Alexander se figea. Toute cette histoire le répugnait ! Comment le monde avait-il sombré dans une telle horreur ? Quelqu'un devait payer ! Et ce quelqu'un n'était autre que la personne à l'origine de ses malheurs... Maintenant qu'il le tenait, maintenant que le coupable était à sa merci, il était hors de question de le laisser filer.
Voyant qu’Adrian esquivait le plus possible l’interrogatoire, le jeune adulte rangea la photo avant de se redresser.

« Tu as brisé ma vie… tu as brisé la vie de ma fille… Cela fait longtemps que j’attends ce moment… »

Horrifié, le criminel tenta de reculer, en vain. Il leva légèrement la tête et fixa le regard noir que lui adressait son bourreau. Celui-ci, dirigea la bouche du canon sur le torse du criminel et approcha le doigt de la détente.

« J’suis désolé ! J’aurais jamais dû faire ça !
- Je n’ai rien à faire de tes excuses, raclure !! »


Sur ces mots, Alexander actionna la gâchette et tira sept coups. Le cœur, les poumons et d’autres organes vitaux furent touchés. Adrian Moreau, étendu sur le sol, ne respirait plus. Le vengeur fit un pas en arrière avant de lâcher un profond soupir. Cette mort semblait l’avoir libéré d’un lourd poids qui le tiraillait depuis bien trop longtemps. Il examina alors la scène de crime et, après avoir rapidement relevé les indices présents, s’assura de ne laisser derrière lui aucune trace de son passage. Il rangea son arme dans son holster et observa une dernière fois le corps inerte.

Soudain, quelque chose se mit à vibrer à proximité de lui. Le téléphone de la victime. Sans doute son mystérieux interlocuteur. Préférant ne pas s’attirer davantage d’ennuis, notre protagoniste fit demi-tour et sortit de la zone, avant de rentrer définitivement chez lui…


##### LE LENDEMAIN MATIN #####

« Allez, debout ! »

Agrippant fermement la couverture, Alexander la tira vers lui, réveillant ainsi sa fille encore endormie. La jeune adolescente poussa un grommellement avant de se recroqueviller sur elle-même. Son paternel, bien décidé à la lever, contourna le lit et appuya à plusieurs reprises sur le panneau de commande situé à proximité de la fenêtre. En quelques secondes, les volets roulants s'actionnèrent et la lumière se propagea dans la chambre, forçant la jeune fille éblouie à passer sa tête sous l’oreiller.

« Mais non ! s’exclama-t-elle d’une voix étouffée par le coussin.
- J’ai dit : debout ! »

Un bon père devait se montrer ferme parfois, même si cela nécessitait quelques actions radicales… quoi de plus horrible qu’un réveil aussi brutal ?
Laissant le temps à la jeune Maxine d’émerger, Alexander quitta la pièce et rejoignit la salle à manger, où la table du petit-déjeuner était déjà dressée.

Tranquillement, il s’installa et se servit quelque chose à boire avant de monter le volume de la télévision. Les spots publicitaires s’enchaînaient les uns après les autres, mais aucun ne méritait une oreille attentive…

C'est alors que quelqu'un s'assit lourdement face à lui avant de s'emparer de la brique de lait.

« Tiens donc ? Enfin réveillée ? demanda notre protagoniste en se moquant gentiment de sa marmotte. »

Celle-ci, à défaut de répondre, lui adressa un regard noir avant de plonger le nez dans les céréales qu’elle venait de se verser.

« Ne me regarde pas comme ça : je n’y peux rien si tu as cours…
- Mais on a m’sieur Muller en mathématiques ce matin !
- Et alors ?
- Bah : non seulement le prof est chiant, mais son cours me donne envie de me pendre !
- Te pendre ? Rien que ça… soupira Alexander en buvant son café, passant outre les exagérations de sa fille. »

Il reporta alors son regard en direction de la télévision. Sa curiosité piquée soudainement à vif, il scruta l’écran avec attention. Flash spécial : le corps d’un individu, identifié comme étant Adrian Moreau, venait d’être récemment découvert dans une ruelle près du bar le "The Encounter", au cœur du centre commercial Water Tower Place. Le CPD était déjà sur place et relevait les quelques indices sur la scène de crime. Alexander posa alors sa tasse sur la table et croisa les bras, calmant au mieux sa respiration qui venait brutalement de s’emballer. Maxine, qui avait elle aussi suivi ce fait divers, sursauta en lisant le nom de la victime dans le bordereau défilant.

« Mais… Adrian Moreau, c’est… demanda-t-elle en tournant la tête vers son paternel… c’est celui qui a agressé... »

Aussitôt, Alexander s’empara de la télécommande avant d’éteindre la télévision et de se lever. Il se tourna vers sa fille et lui demanda de finir son petit-déjeuner, ce qu’elle fit sans ajouter quoi que ce soit.

« Fais ta valise, Max...
- Mais… Pourquoi ?
- Nous quittons la ville. Aujourd'hui. »

Une fois qu’elle fut sortie de la pièce, Alexander soupira profondément. La police ne tarderait pas à le contacter pour… éclaircir quelques points d’ombre… Il était temps de disparaître, loin de toute l'agitation de Chicago. Il était temps de repartir sur de bonnes bases.


Préférence pour le tutoriel


Je veux bien faire un RP dans lequel j'explique comment nous arrivons à Minneapolis (dialogues avec des Milleniums, etc.). Smile


Dernière édition par Alexander Pierce le Lun 6 Mar 2017 - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 5 Mar 2017 - 15:51
Hello vieil ami et merci de ton inscription sur Less Is More !

Je me permets d'intervenir pour d'abord te préciser qu'il y a trois types de tutoriels et que tu devras forcément en choisir un ! Deux sont réservés pour les personnages qui ne sont pas déjà à Minneapolis et le troisième pour ceux qui font déjà parti des Millenium.

Ensuite pour le contenu de ton histoire, la chronologie ne colle pas. En 2035 et donc encore plus en 2037, les Etats-Unis sont déjà dans le chaos : plus de gouvernement ou de police par exemple. Cela ne veut pas dire que le meurtrier que ton personnage voit dans son histoire ne peut pas avoir agi durant ces années-là, mais cela veut dire qu'à cette période il faut te dire que chaque famille/chaque personne est déjà livrée à elle-même dans une nation où seule la violence est reine.

N'hésite pas si tu as des questions, je suis là pour ça !
Bon courage ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 6 Mar 2017 - 0:04
Salut salut !

Je poste ce message pour dire que j'ai bien lu tes remarques. Du coup, je vais me replonger dans ma fiche très prochainement, j'ai deux trois trucs à corriger... Toutefois, avec la reprise de la semaine (hé ho, hé ho, on re-tourne au boulot ! ^^), je vais essayer de faire ça au plus vite.

Bref : bonne fin de week-end et à bientôt ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 3 Avr 2017 - 10:20
Bonjour ! Du nouveau pour ta présentation ? Si nous n'avons aucune réponse dans les prochains jours, elle sera archivée.
Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 3 Avr 2017 - 12:11
Bien le bonjour !

Oui désolé je tarde énormément à refaire cette fiche de présentation... Outre les idées qui m'ont fait défaut et quelques soucis liés au travail, je n'ai pas pu m'y remettre très sérieusement...
Mais je vais m'y remettre dès que possible, dans le courant de la semaine ma fiche devrait être re-postée !

Voilà, désolé encore pour le retard !
Bonne journée et à bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Pierce [100%]

Page 1 sur 1

Less Is More :: Préface :: Présentations :: Présentations en cours
Sauter vers: